Vegan et pourquoi pas?

Vous êtes vous déjà posé la question de ce qu’il y a dans vos assiettes? et dans vos placards? 
Moi oui et ça fait peur….
Tout a commencé il y a bien longtemps avec la nourriture puisque dès l’enfance j’ai refusé la viande… Avec le recul, nous pensons que j’ai fait le lien très tôt entre l’animal vivant que je chérissais tant et celui mort dans mon assiette… sauf que je ne le verbalisais pas comme ça! Oui, à 5 ans, je n’ai pas dit à ma mère que je ne voulais pas manger ce steak haché de boeuf parce que les vaches je les préférais dans les prés ou que je ne voulais pas d’une tranche de jambon parce que moi j’aime bien les petits cochons…! Non, juste je faisais la vie à table dès qu’on me servait de la viande et ça a été la lutte pendant des années. Peu à peu, j’ai obtenu d’arrêter de manger certaines viandes, les « pires » à mes yeux: lapin, veau, agneau etc…
Je n’en veux pas à mes parents, ils ne sont pas végétariens et ont fait cela pour mon bien selon leurs croyances. Aujourd’hui, ma maman reconnait qu’elle aurait du écouter ce que je voulais pour que je sois en phase avec mon assiette c’est déjà bien je trouve!
A 15 ans, j’ai enfin eu le « droit » de manger ce que je voulais et donc je suis devenue végétarienne. S’en sont suivis 5 années de végétarisme plus ou moins compliqué! Je n’y connaissais rien, à la maison je ne mangeais plus que l’accompagnement et je me rattrapais sur les quantités de pain et de dessert. A la cantine, j’avais droit à des réflexions tous les jours puisque je laissais une partie de mon assiette…
Et à l’âge des sorties entre ados, ça donnait des situations cocasses dont mes amis se souviennent encore: hamburgers au macdo dont je retirais le steak pour passer le midi avec mes amis, pates carbonara où je triais les lardons parce que fallait bien que je mange quelque chose…
bref des années de végétarisme plein d’erreurs!
Puis, à la fac, je n’arrivais plus à manger correctement, je m’étais éloignée de chez moi, j’étais en couple avec un garçon anti légume… alors j’ai remangé du poisson et du blanc de poulet en tranche (niveau visuel on est loin du poulet on est d’accord…!). Cela a duré quelques années et je peux dire avec le recul que je le regrette aujourd’hui. 
J’ai consommé des produits avec lesquels je ne suis pas en accord juste pour faire comme tout le monde, pour rentrer dans un moule dans lequel de toute façon je ne serais jamais à l’aise…
J’ai ensuite rencontrer un homme qui m’a redonné confiance en moi, et qui m’a accepté comme je suis et grâce auquel j’ai pu vivre mon végétarisme complètement. Parce qu’il m’a soutenu dans ma démarche et qu’il me soutient aujourd’hui encore (alors qu’il est lui même omnivore).
Après quelques mois de végétarisme et pas mal de lecture, l’envie d’aller plus loin s’est imposé à moi. 
C’est là que j’ai découvert le mode de vie « vegan ». Une mode vie sans aucune cruauté animale bref le rêve pour l’idéaliste amoureuse des animaux que je suis.
Je tends à me rapprocher de mode de vie peu à peu et j’élimine autant que possible les produits causant une quelconque souffrance animale. 
Souvent, je me vois reprocher de ne pas être « parfaite » dans ma démarche. Parce que oui je mange parfois des bonbons, que oui je consomme parfois des produits laitiers ou des oeufs hors de chez moi… ET ALORS? parce que je ne suis pas parfaite, je ne peux pas faire des efforts, je ne peux pas améliorer ma consommation? 
Je ne suis pas d’accord! Chaque petit pas que fait une personne en ce sens permet d’améliorer la situation des animaux et il en est de même pour l’écologie. 
C’est pourquoi je suis heureuse quand certains de mes amis décident de se faire des repas végétariens toutes les semaines pour réduire leur consommation de viande, ou encore quand les gens prennent conscience qu’il faut arrêter de consommer des oeufs de poule en cage…
Je pense que vous en savez déjà pas mal sur moi mais n’hésitez pas si vous avez des questions! 
Je ferais probablement d’autres articles sur ma démarche vers un mode de vie « vegan » parce que je pense que ça peut en intéresser certains 🙂
Publicités

Une réflexion sur “Vegan et pourquoi pas?

  1. J'aime beaucoup ta présentation (et l'expression « je faisais la vie », j'imagine tellement Alizée petite avec sa moue de boudeuse <3)
    Personnelement je ne pourrais pas me passer de viande (et encore moins de poisson) déjà par gout et ensuite pour les apports en protéines (je n'aime pas les légumineuses en général et celles ci ne m'aiment pas) mais j'aime découvrir de nouvelles saveurs comme le tofu. Par contre pareil que toi au début, pas de veau/cochon/lapin/agneau
    A très vite donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s